Gide, Sartre & quelques autres
Béatrix Beck


Après la guerre de quarante, j’avais été obligée, pour vivre, de me défaire des nombreuses lettres que Gide avait adressées à mon père. Dans cette correspondance, il était naturellement surtout question de littérature, mais aussi de tuberculose (celle dont Gide avait guéri et celle dont mon père allait mourir), de sciences naturelles, Gide racontant, avec croquis à l’appui, qu’une sienne chatte, dans sa propriété de Cuverville, en Normandie, et qui avait la queue coudée, convola avec un matou sans aucune anomalie et, fait étrange, mit au monde des chatons dont l’un avait la queue deux fois coudée ! Dans ces lettres, il était aussi question de voyages en Italie et en Afrique du Nord et du guignol arabe, appelé le Karakous, et d’une obscénité qui enchantait le fils jadis si pieux de la vertueuse Mme Paul Gide.
Ces lettres se vendirent aux enchères au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles. Les enchères étaient montées très haut, étant donné la célébrité du scripteur – mais, navrée d’avoir dû recourir à une telle extrémité, j’écrivis à Gide à ce sujet. Il me répondit tout de suite en m’assurant que lui, au contraire, était ravi d’avoir ainsi pu, indirectement et à travers tant d’années, rendre service à la fille de l’ami très regretté.


Ce texte inédit, qui date de 1979, est la retranscription d’un tapuscrit retrouvé dans une pochette intitulée “Conférences” des archives de Béatrix Beck.
Romancière, nouvelliste, poète, Béatrix Beck fut aussi la dernière secrétaire d’André Gide, en 1950 et 1951.
Elle évoque ici le souvenir de quelques écrivains qu’elle a côtoyés : Gide principalement, mais également Colette, Malraux, Mauriac, Sartre…


Lisez les premières pages de Gide, Sartre & quelques autres en cliquant ICI

Acheter le livre couv-gide-sartre

Gide-Sartre-Beck

Parution : mars 2012
ISBN : 978-2-916130-39-2
Prix : 6,50 euros TTC
36 pages

L'auteur : Béatrix Beck

Retour aux nouveautés
Retour au catalogue

Acheter le livre
Adhérer à l'association