- Mercedes Deambrosis -

L’air de ne pas y toucher, Mercedes Deambrosis règle ses comptes à chaque nouveau livre. La plume assassine, elle dénonce les faux-semblants que nous impose la société, les masques que nous sommes tenus de revêtir. Et si l’Espagne de ses origines est souvent la scène de ses romans et nouvelles, c’est sans doute parce que là, plus qu’ailleurs, le carcan de la religion, de la bourgeoisie, des apparences a pesé et pèse encore. Car pour Mercedes Deambrosis, la vie est un théâtre où les existences sont vouées, osons le mot, à l’aliénation. Le dialogue, la communication sont alors le seul moyen qui reste à ses personnages pour ne pas faire face à la vacuité de leur existence. Parler, parler pour meubler le silence, pour se cacher les petites horreurs et les grandes compromissions auxquelles nous sommes prêts pour survivre à la noirceur du quotidien.


COUV_MDAJF..... Candelaria ne viendra pas, Mercedes Deambrosis et Marko Velk.....Rien de bien grave - Mercedes Deambrosis - Renaud buenerdAcheter le livre
Bibliographie


Milagrosa, Dire éditions, 1999. Buchet/Chastel, 2004. Points Seuil, 2009.
Un après-midi avec Rock Hudson, Buchet/Chastel, 1999. Points Seuil, 2006.
Suite et fin au Grand Condé, Buchet/Chastel, 2002.
La promenade des délices, Buchet/Chastel, 2004. Points Seuil, 2006.
La plieuse de parachute, Buchet/Chastel, 2006.
Candelaria ne viendra pas, vu par Marko Velk, éditions du Chemin de fer, 2008.
Juste pour le plaisir, Buchet/Chastel, 2009.
Rien de bien grave, vu par renaud buénerd, éditions du Chemin de fer, 2009.
De naissance, éditions du Moteur, 2010.
Le dernier des treize, éditions La Branche, 2013.
L’étrange apparition de Tecla Osorio, éditions des Busclats, 2014.


L'artiste : Jacques Floret (Parfaite !)
L'artiste : Renaud Buénerd (Rien de bien grave)
L'artiste : Marko Velk (Candelaria ne viendra pas)

Retour aux nouveautés
Retour au catalogue

Acheter le livre
Adhérer à l'association