- Nathalie Constans -

Nathalie Constans est née en 1966 au bord de la Garonne. C’est la lecture des romans noirs qui l’a amenée à l’écriture. Elle a, il y a quelques années déjà, publié quelques nouvelles sombres, convulsives, hantées par la violence, l’histoire et la violence de l’histoire. Puis elle s’est tue un certain temps. Temps pendant lequel elle a dû dénicher quelque passage secret vers un monde nouveau, parallèle, voire oblique, intéressé par les marges, les limites, les confins de l’humain. Et bien sûr par le rock’n’roll. Ce qui n’est somme toute qu’une autre manière de poser l’épineuse question des rapports paradoxaux qu’entretiennent monde civilisé et monde primitif, instincts et codes sociaux.
A part ça, elle s’occupe d’une bibliothèque.



Bibliographie
"Nous n'avions pas fini...”, in 813 n°64, octobre 1998. Premier prix du concours de nouvelles Suite pour Série Noire de Bergerac, 1997
“Lupa versus lupus”, in
L'ours polar n° 10, mai/juin 2000.
Malach-ha-mawis (L'ange de la mort), Les Editions de la Mauvaise Graine, 2001. Troisième au prix de la Petite Edition 2003 (site Zazieweb)
“Compte à rebours”, in
Bleue n°7, 2002.
La reformation des imbéciles, vu par Jean Lecointre, éditions du Chemin de fer, 2009. ÉPUISÉ
Je suis pas la bête à manger, vu par Anya Belyat-Giunta, éditions du Chemin de fer, 2013.


COUV_lrdffl

La reformation des imbéciles
Je suis pas la bête à manger

Retour aux nouveautés
Retour au catalogue

Acheter le livre
Adhérer à l'association