Figures
36 portraits de La Comédie humaine, vus par 36 artistes
Balzac - Figures - 36 portraits de la Comédie humaine

figures propose une anthologie de portraits de personnages des romans d’Honoré de Balzac, interprétés par des plasticiens contemporains. figures en premier lieu comme les visages, qui sont au cœur de ce projet, figures aussi comme le questionnement sur la représentation de l’humain, mais aussi ļ¬gures comme le format double figure 24/19 cm, celui du livre.

Dans un monde où la profusion d’images, de textes, d’informations ne permet plus de prendre le temps,
Figures invite à s’arrêter sur ce qui, dans le roman, n’est pas de l’ordre du temps du récit, mais de la pause descriptive ; et l’on sait à quel point ces pauses sont d’importance chez Balzac, tant du point de vue du lyrisme que de celui de l’interruption qu’elles suscitent dans l’intrigue romanesque. Mais figures invite également, à travers la représentation plastique de la description, à s’arrêter sur les images, quand celles-ci, dans le monde d’aujourd’hui, défilent sans arrêt.

figures est également une tentative de réponse au défi implicite que lance Balzac aux artistes. La plupart des descriptions physiques dans les romans balzaciens font référence à des artistes passés, sous-entendant que le portrait est inséparable de la représentation plastique, sans laquelle il n’existe pas. A contrario cependant, Balzac affirme la supériorité de l’écrivain sur l’artiste de son temps en posant l’impossibilité pour ce dernier de représenter la beauté (ou parfois la laideur) de ses personnages et en ponctuant ses descriptions d’affirmations telles que : « il y a là des beautés à désespérer la peinture » ; « le dessin le plus correct, la couleur la plus chaude n’en exprimeraient rien encore » ; « sa figure est une de celles dont la ressemblance exige l’introuvable artiste » etc.

figures a pour objet d’interroger la persistance et la pérennité des modèles de représentation humaine dans les pratiques contemporaines. Evidemment, aujourd’hui, la représentation de la « figure » s’est éloignée de la nécessité de ressemblance ou même de figuration. C’est à partir de cette histoire et de ce matériau que le livre se propose de dresser un panorama subjectif de la pratique du portrait en France aujourd’hui.

portraits de La Comédie humaine, vus par 36 artistesAcheter le livre


haut de page

Pat Andrea : Olympe Bijou
Georges Autard : Vautrin
Catie de Balmann : Béatrix, marquise de Rochefide
Ronan Barrot : l’antiquaire
Vincent Bizien: madame de Morsauf
Aurélie Brame : Louise de Chaulieu
Emilie Brisavoine : Elisabeth Baudoyer
Loren Capelli : Madeleine et Jacques de Mortsauf
Patricia Cartereau : monsieur de Mortsauf
Matthieu Champenois : monsieur du Guénic
Christine Crozat : Cérizet
Daniel Déjean : Philippe Gilet
Mélanie Delattre-Vogt : Isidore Baudoyer
Grégory Forstner : Lucien Séchard
Cécile de Gaulle : le comte de Restaud
José Maria Gonzalez : Raphaël de Valentin
Ann Guillaume : Flore Brazier
Cristine Guinamand : madame Grandet
Pascale Hemery : la princesse de Blamont-Chauvry
Claudia Huidobro : Eugénie Grandet
Thomas Ivernel : Augustine Guillaume
Marine Joatton : le père Goriot
Raphaël Larre : Maxence Gilet
Cendres Lavy : monsieur Grandet
Iris Levasseur. : mademoiselle Zéphirine
Leylagoor &
Ann Guillaume : Henri de Marsay
Catherine Lopès-Curval : Fœdora
Nelly Maurel : Félicité des Touches (Camille Maupin)
Pierrick Naud : Roger de Granville
Frédéric Ollereau : Contenson
Cécile Patrou : Jérôme-Nicolas Séchard
Stéphane Pencréac’h : maître Frenhofer
Françoise Pétrovitch : madame de Mortsauf
Royo et Paillé : le père Goriot
Frédéric Poincelet : Aquilina
Anne Laure Sacriste : Esther
Barthélémy Toguo : Caroline
Marko Velk : Victorine Taillefer
Luc Weissmuller : le colonel Chabert


Parution : 6 novembre 2008
ISBN :
978-2-916130-16-3
Prix : 24 euros TTC

104 pages, format 24/19 cm

haut de page


Retour aux nouveautés
Retour au catalogue

Acheter le livre
Adhérer à l'association